Généralités sur l'abbatiale de Moyenmoutier.

L'église paroissiale de MOYENMOUTIER est l'ancienne abbatiale des Bénédictins de Dom Hubert BARROIS, avant-dernier abbé de l'antique monastère.

Cédant à l'engouement général pour le style moderne, il fit détruire le monastère de son oncle Dom Belhomme, abbaye vieille de 60 ans à peine et fit construire "une maison religieuse d'aspect austère et de construction solide, offrant toutes sortes de commodités pour les divers exercices de la vie monastique et comprenant une belle église digne de Dieu et de l'Eucharistie..."

Le visiteur pénètre dans cette église par une minuscule porte de côté. L'entrée principale est incluse dans les bâtiments industriels.

Sous la tour, sur la première clé de voûte de la nef, une date : 1776, date de consécration par Mgr. de Chaumont, évêque de Saint-Dié.

Les travaux avaient commencé onze ans plus tôt en 1765 et avaient permis aux habitants de Moyenmoutier de subsister doucement en leur procurant un travail sûr et aux artisans de faire une oeuvre grandiose, simple mais baroque, tant dans l'architecture que dans les réalisations artistiques intérieures : sculpture sur pierre des chapitaux, des clés de voute, des corniches, des doubleaux... ou sur bois : les stalles avec leur 36 miséricordes, les cariatides, les deux panneaux représentant des scènes de la vie de Saint Hydulphe et les quatre bas-reliefs des Vertus Cardinales.

L'église abbatiale est un vaisseau élancé, gracieux et élégant, aux proportions heureuses aux formes harmonieuses, aux lignes sobres, ce qui en fait un des plus beaux monuments religieux du XVIII° siècle des Vosges.

La façade occidentale enserrée entre les deux ailes du monastère, surmontée par une tour est d'un style sévère et austère. Les lignes géométriques et les trois rangées de fenêtres accentuent cette impréssion.

Au dessus de l'entablement et tout autour de l'église court une tribune voutée en berceau avec balustrade à la partie antérieure. Un cordon mouluré de deux mètres de haut fait, à l'extérieur, le tour de l'église au dessus des fenêtres hautes, et le sommet des murs est couronné par un entablement très simple.

Mesurant 60 mètres de longueur sur 30 de hauteur et 16 de largeur, elle se compose d'une nef de cinq travées barlongues, d'un transept carré, d'un choeur et d'une abside semi-circulaire, sans aucune saillie à l'extérieur.

Ce qui frappe, c'est l'absence de pilliers. Ceci est du à la forme particulière de la charpente.

Retour à l'accueil